test
Guide d'achat vidéoprojecteurs

Que choisir ? Tri LCD ? DLP ?

3LCD - DLP
Les deux technologies ont leurs avantages et leurs défauts. A première vue la qualité d'image est relativement similaire, mais on perçoit des différences si l'on y regarde de plus près.

Tout d'abord, ceux qui se basent sur la technologie LCD. Ce sont les plus abordables et les plus répandus. Ils utilisent le même principe que les projecteurs de diapositive, sauf que la diapositive est animée. Le faisceau lumineux généré par la lampe traverse une matrice constituée d'une multitude de points appelés pixels. Les vidéoprojecteurs Tri LCD reprennent cette technologie à cristaux liquides, mais sont munis de trois panneaux au lieu d'un seul. L'amélioration de la qualité de l'image est sensible et la résolution plus élevée. Les avantages de la technologie LCD sont nombreux : c'est la plus abordable, les réglages sont simples et la luminosité est bonne. En revanche, les noirs manquent de profondeur et, comme pour les écrans LCD, on est souvent confronté à des problèmes de pixels morts.

Pour une utilisation plutôt nomade, privilégiez un vidéoprojecteur LCD, ils sont en général plus compacts et donc plus pratiques à transporter, vous pouvez le déplacer sur votre lieu de travail pour vos projections. Autre possibilité, le DMD également appelé DLP (Data Light Processing). Ce système consiste en une puce comportant des milliers de petits miroirs, autant que de pixels, commandés par des transistors, et qui réfléchissent ou non la lumière, en fonction du signal électrique reçu. Par rapport au LCD, l'avantage majeur est la moindre perte de lumière qui implique une image plus contrastée à puissance égale. Les pixels sont quasiment invisibles à l'écran, et les couleurs sont bien restituées. En revanche, cette technologie est plus onéreuse. Sur une image formée par un Tri-LCD, on peut distinguer une grille séparant les points, tandis que certains verront un effet « arc en ciel » sur les images de vidéoprojecteur DLP à cause de la rotation du disque de couleurs.

Les deux technologies s'améliorent sans cesse, mais le DLP devance le LCD sur plusieurs points comme les contrastes, la durée de vie etc.

Le format et la résolution

Là encore, votre choix devra se faire en fonction de l'utilisation de votre futur vidéoprojecteur : des présentations professionnelles ? Un home cinéma ?

Dans le premier cas, il faudra faire attention à la définition du vidéoprojecteur, soit le nombre de pixels qui composera l'image affichée. Pour des diaporamas, au cours desquels on projette des images en provenance de la carte graphique de l'ordinateur, il faut choisir un matériel affichant au minimum une définition en adéquation avec celle de la carte graphique. Choisissez un modèle dont la définition maximale doit atteindre au moins 1024 x 768 pixels.

Pour une utilisation Home cinéma, sachez qu'il existe deux formats d'image : le classique 4/3 comme sur la plupart des télévisions, ou bien le format 16/9, qui permet de ne pas avoir de bandes noires en haut et en bas de l'image. A vous de voir quel format vous convient le mieux. Pour la définition, elle doit être au minimum de 800 x 600 en 4/3 et 1024 x 576 pour une image 16/9.

Si l'on réserve son vidéoprojecteur à un usage de Home cinéma, il ne sera pas nécessaire d'opter pour un modèle avec une résolution aussi importante. En effet, le signal du meilleur DVD étant inférieur au VGA, norme minimale retenue pour les vidéoprojecteurs.

Le ratio de contraste

Facteur primordial pour un vidéoprojecteur de qualité, le contraste. Il s'agit de la différence d'intensité lumineuse entre les zones les plus claires et les plus sombres de l'image projetée. Si le vidéoprojecteur a mauvais contraste, l'image sera terne et donc désagréable à regarder. Les modèles à technologie LCD ont du mal à reproduire des noirs vraiment intenses, ils se rapprochent d'ailleurs plus du gris foncé. Préférez un vidéoprojecteur dont le contraste est supérieur à 800:1, mais certains vidéoprojecteurs atteignent un taux de contraste de 10000:1. Plus le contraste sera élevé, meilleure sera la restitution des noirs.

La luminosité

La luminosité est aussi un élément à prendre en compte. Un bon niveau de luminosité est essentiel pour le rendu de l'image. C'est l'intensité de lumière qui est générée par le vidéoprojecteur, on l'exprime en général en Lumens. Un projecteur lumineux sera nécessaire pour les grandes tailles d'écran, et le vidéo projecteur est lumineux, moins l'obscurité est indispensable. Les projections de jour nécessitent des appareils d'au moins 2000 Lumens pour que l'image soit correcte. En semi-obscurité, 1000 Lumens offrent un réel confort alors que le plein jour nécessite souvent entre 2000 à 3000 Lumens. Il est important de garder à l'esprit que plus la taille de l'image souhaitée est grande et plus la luminosité nécessaire doit l'être.

Pour une utilisation Home cinéma, une luminosité de 500 Lumens est suffisante, car en général l'image est projetée dans le noir. Par contre, si la pièce où se situe le vidéoprojecteur est éclairée, comme une salle de réunion par exemple, il faudra une luminosité plus intense : au moins 1300 Lumens.

La durée de vie

Voilà un paramètre déterminant pour votre portefeuille et sur lequel il est parfois difficile d'obtenir des informations claires. Pour afficher une image la plus lumineuse possible, les lampes des vidéoprojecteurs sont très puissantes et chauffent beaucoup. Elles sont donc assez fragiles et il faudra les remplacer au bout d'un certain nombre d'heures d'utilisation. Les constructeurs annoncent des durées de vie allant de 1500 à 6000 heures de fonctionnementâ?¦ Comptez entre 200 et 750 â?¬ pour une lampe de remplacement.

Certains modèles sont équipés d'un mode économie qui permet d'allonger la durée de vie de la lampe, au détriment de la luminosité ou du bruit de la ventilation.

Le bruit

Rien de plus désagréable que d'être dérangé par le bruit du ventilateur lorsqu'on regarde un DVD. Le bruit est, en effet, un élément essentiel au confort d'utilisation. Toutefois, le refroidissement de la lampe est tout aussi essentiel pour la longévité de la lampe.

On peut considérer qu'un appareil est silencieux entre 36 à 30 dB, jusqu'à 27 en mode économique. Le haut de gamme est quasiment silencieux, descendant à 26 voire 23 dB en mode économique. A ce niveau, le son est à peine audible chez soi et dans une salle aucun problème.

Prenez garde à bien aérer votre vidéoprojecteur, cela chauffe terriblement. Cependant, les projecteurs particulièrement lumineux restent naturellement bruyants, de 32 à plus de 40 dB.

Petit rappel, certains projecteurs DLP émettent en plus du bruit de ventilation un son plus aigu, dû à la rotation très rapide de la roue codeuse.

Egalement à prendre en compte

Pour être certain de faire le bon choix, voici les dernières caractéristiques complémentaires à prendre en compte :

La connectique : en fonction du matériel que vous comptez raccorder à votre projecteur (ordinateur, lecteur DVD, console de jeu...), il faudra vous assurer que les connecteurs nécessaires sont bien présents, notamment un connecteur HDMI si vous utilisez une source haute définition, comme un lecteur Blu-Ray ou HD-DVD.

Accessoires fournis : vérifiez quels accessoires sont fournis avec le vidéoprojecteur. La télécommande est indispensable si vous comptez fixer le projecteur au plafond par exemple. Vérifiez également quels types de câbles sont livrés avec l'appareil, il se pourrait que certains câbles manquent au moment de l'installation.

La distance de projection : estimez la distance maximale qui séparera le vidéoprojecteur de la surface de projection dans votre installation. Plus le projecteur est éloigné, plus l'image projetée est grande. A titre d'exemple, il faut 3,50 à 4 mètres de distance pour projeter une image de 2,54 mètres de diagonale. Attention ! Plus l'image est grande et plus ses défauts apparaîssent. A vous de touver le juste équilibre.

Ecrans de projection :
pour ceux qui ne disposeraient pas d'un mur blanc ou d'une surface adéquate de projection, il existe des écrans de projection déroulants, avec ou sans pied, similaires à ceux utilisés pour la projection de diapositives. Bonus non négligeable : ces écrans améliorent le rendu de l'image de façon significative, leur surface est étudiée pour réfléchir la lumière de manière optimale.

Fixations plafond / murales
: indispensables si vous envisagez une installation "définitive", ces fixations permettent d'accrocher votre vidéoprojecteur au plafond ou à un mur.

Vous êtes maintenant incollables sur les vidéoprojecteurs : allez choisir le vôtre en cliquant ici !
Bons achats !

L'équipe Web Misco.

N'hésitez pas à nous faire part de remarques, suggestions, ou commentaires qui seront les bienvenus.
Ecrivez-nous à webmaster@misco.fr
HP Platinium Partner Adobe Platinium Reseller Lenovo Business Partner Microsoft Gold Certified Partner Carte Bleue Visa MasterCard American Express Paypal Virement Bancaire MasterCard SecureCode Verified by Visa Verisign Secure

Les prix spécifiés n'incluent pas les frais de port et d'emballage. La livraison et la facturation sont effectuées telles que spécifiées sur le bon de commande et selon nos conditions de livraison. Nos conditions générales de ventes s'appliquent à toutes les commandes. Toute marque déposée et autre droit d'auteur mentionnés sont les propriétés de leurs dépositaires respectifs.

Inmac WStore S.A.S, 125, Avenue du Bois de la Pie, 95921 Roissy-en-France, Cedex, France
Numéro RCS 388 055 493, Pontoise
Capital 13 011 975 €
Numéro de TVA FR 39.388.055.493

© Copyright 2017